En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Ca se passe à Françoise

Venue de Monsieur le Recteur au Lycée Françoise pour la classe hybride

Par admin dissard-francoise, publié le vendredi 20 novembre 2020 15:30 - Mis à jour le vendredi 20 novembre 2020 18:15
photo venue recteur.jpg

Mercredi 18 novembre dernier, Mostafa Fourar, recteur d’Académie, s’est rendu au lycée Françoise. Il a pu voir deux séances d’enseignement hybride, et participé à une table ronde sur la mise en œuvre de la continuité pédagogique avec des représentants de la communauté éducative, Rachida Lucazeau, conseillère régionale et Dominique Fouchier, maire.

"Depuis le 2 novembre, le protocole sanitaire est renforcé et chaque lycée a mis en place un plan de continuité pédagogique avec au moins 50 % d’enseignement en présentiel. Heureusement il n’y a pas de cadrage national et les modalités d’organisation sont laissées à l’appréciation des équipes pédagogiques. Ici, un enseignement "hybride" a été mis en place. Il s’agit d’assurer l’enseignement simultanément en présentiel et en distanciel." précise le Recteur qui remercie la réactivité des enseignants, l’engagement de la Région pour les dotations informatiques et félicite les élèves pour leur sérieux. Lors de la table ronde, Sandra Conte-Dulong, proviseure, a insisté sur l’implication de l’équipe. "83 professeurs se sont portés volontaires et 40 se sont formés grâce à des ateliers 4.0 collaboratifs. Actuellement, 20 professeurs fonctionnent déjà en hybride et toutes les classes de la section d’enseignement général et technologique sont concernées." Les professeurs ont expliqué tirer le maximum de cette situation tout en soulignant la complexification de leur métier "Cela nous permet de maintenir la cohésion, mais double le temps préparation et nous demande des ajustements réguliers." souligne une professeure de mathématiques. Les élèves apprécient ce fonctionnement qui renforce leur autonomie et les rassure. "La classe hybride fonctionne bien, on arrive à suivre, à prendre des notes et ça nous prépare aux études supérieures. La seule grosse difficulté, ce sont les problèmes de connexions." Les parents d’élèves ont chaleureusement remercié les enseignants qui mettent en place un enseignement rassurant. Mostafa Fourar a terminé la table ronde en notant qu’au-delà de cette période, l’Education nationale était amenée à faire évoluer l’enseignement. "Ces classes hybrides ouvrent des perspectives de fonctionnement pour les élèves hospitalisés."